Lou nousté Béarn, blotti au pied des Pyrénées, occupe les 3/5 du département des Pyrénées Atlantiques (64), qu'il partage avec le Pays basque . Il est limité au sud par l'Espagne, à l'est par la Bigorre (les Hautes-Pyrénées) , à l'ouest par le Pays-Basque et au nord par le département des Landes.

Le relief gĂ©nĂ©ral prononcĂ© est adouci par les terrasses des gaves. Les petites collines du nord deviennent montagne au sud et donnent naissance Ă  la chaĂźne des PyrĂ©nĂ©es qui s'Ă©lĂšve subitement de plusieurs hectomĂštres. Les 4 vallĂ©es bĂ©arnaises ont tout de mĂȘme rĂ©ussi Ă  se frayer un chemin s'aidant en cela des gaves : la vallĂ©e d'Ossau, la vallĂ©e d'Aspe , la vallĂ©e du BarĂ©tous et la vallĂ©e de l'Ouzoum. GrĂące Ă  cette brusque Ă©lĂ©vation, les montagnes sont visibles de tout le BĂ©arn. Le pic du midi d' Ossau , vestige d'un ancien volcan en est l'Ă©lĂ©ment le plus reprĂ©sentatif; il est dans l'axe de la route du sud, quand on sort de Pau, la capitale du BĂ©arn, en direction d'Oloron Sainte-Marie, autrefois capitale du petit et Ă©phĂ©mĂšre ComtĂ© d'Oloron. Plus Ă  l'ouest, flirtant avec l'Espagne, le massif d'Anie offre une variĂ©tĂ© de pics surprenante.

Le nord des montagnes bĂ©arnaises est une composante du le Parc National des PyrĂ©nĂ©es. GrĂące Ă  sa protection, la flore et la faune de nos montagnes ont pu ĂȘtre protĂ©gĂ©es. On y trouve de nombreuses fleurs et une faune variĂ©e (isards, marmottes, vautours ou gypaĂšte barbu...).

Crédit photo CDT64
Les béarnais restent viscéralement attachés à leur vocation agro-pastorale et bien qu'en perte de vitesse, le travail de la terre est encore florissant avec la culture du maïs qui a trouvé en Béarn, sa terre de prédilection, et la culture de la vigne qui produit des vins variés et de qualité (Jurançon blanc, Madiran rouge, Rosé de Béarn..) . L'élevage prospÚre fournit par incidence d'excellents fromages (vaches, pur brebis ou mixtes) connus dans la France entiÚre.

Mais le Béarn a su prendre trÚs tÎt le tournant de l'industrialisation, aujourd'hui bien que le gisement de gaz de Lacq (1951) commence à donner quelques signes de fatigues, le béarn ne manque pas d'atouts avec un secteur aéronautique florissant (Messier à Bidos, Turboméca à Bordes etc..) ou une industrie agro-alimentaire en plein santé (Lindt, les caves de Jurançon,...).

Que faire en BĂ©arn ?


Crédit photo OT Piémont Oloronais
Il est trĂ©s difficle de rĂ©pondre Ă  une telle question tant les possibilitĂ©s offertes par notre beau bĂ©arn sont multiples et variĂ©es. L'hiver vous viendrez skier dans nos stations alpines de Gourette, Artouste ou La Pierre Saint Martin, ou nos stations nordiques du somport et de la Pierre Saint Martin (encore elle), au printemps les multiples chemins de randonnĂ©es pĂ©destres ou cyclistes raviront tous les sportifs amoureux de la nature, de tout age et de tout niveau. Mais le printemps c'est aussi l'occasion de profiter de la douceur pour dĂ©couvrir nos citĂ©s et leur multiples richesses architecturales. L'Ă©tĂ© vous fuirez les bousculades balnĂ©aires pour vous rĂ©fugier dans la douceur pyrĂ©nĂ©enne, avec au menu, randonnĂ©es, escalade, sports d'eaux vives, VTT, parapente, pĂȘche Ă  la truite ou au saumon et de mutiples activitĂ©s de plein air propores Ă  cette saison. L'automne enfin, peut ĂȘtre la plus belle saison, vous viendrez admirer les bergers Ă  la fĂȘte du berger d'Aramits prĂ©s un dĂ©tours par la garburade Oloronaise et avant la fĂȘte du sel de Salies de BĂ©arn. Mais vous vous rĂ©galerez Ă©galement des cĂšpes que vous aurez trouvĂ©s dans nos forĂȘts et d'un bon vin blanc de Jurançon dĂ©gustĂ© lors des traditionnelles vendanges.